La fédération guinéenne de football vole en lambeaux à travers sa commission d’éthique ;

0
108
Comme vous pouvez le remarquer dans l’article de presse ci/jointe,une décision de réintégration de l’ancien vice-président suspendu de la fédération Amadou Diaby,basée sur des articles faux ( 29/30 ) du code d’éthique de la fifa dépassé de 2012,du president de la commission d’éthique, le journaliste Amadou Tham Camara provoque de l’emoi dans les milieux sportifs. En effet l’article 29/d,même dans le code “périmé”n’existe pas. Quand on sait que le code d’éthique de la Fifa en vigueur de l’Edition 2019 ne prévoit pas du tout cette disposition.Les observateurs se demandent comment un journaliste averti de la trempe de Tham a pu tremper dans de telles bêtises juste pour sauver le sulfureux Amadou Diaby dont le dossier de présumé racket au sein du Syli national pend encore devant la commission d’éthique qui,autrefois était très appréciée des guinéens. Ça C’est du passé.
Le président Tham a t-il agit par méconnaissance des textes ou à dessein ?
En tous cas il est à juste raison désavoué par la majorité de ses membres qui,au cours d’une réunion extraordinaire hier samedi ont rejeté en bloc la décision amateuriste de leur président qu’ils ont qualifié d’unilatérale,dictatoriale et d’illégale.Les pendules ont été ramenées à l’heure.
Le présumé racketteur de la fédération,l’ancien vice-président Amadou Diaby,reste conformément à la décision du TAS,suspendu jusqu’à l’épuisement de toutes les procédures le visant.
À ce rythme,le congolais Diaby Amadou Mopao risque d’emporter dans sa “tombe” tous ceux qui,comme son mentor Antonio Souare,désormais écarté de la course à la présidence de la fédération tenteraient de le secourir avant la fin de son procès.Qu’ils soient en Guinée ou à l’étranger.
À bon entendeur salut.
De l’électricité en l’air.

Amadou Niakate
     Depuis Paris

Facebook Comments Box