Kouroussa : le domicile du préfet attaqué par les manifestants

0
87

La journée de ce samedi 17 avril 2021 a été très agitée dans la préfecture du célèbre écrivain Camara Laye, Kouroussa, située à 500 km de la capitale Conakry.

Selon nos informations, des échauffourées ont eu lieu entre jeunes manifestants et forces de l’ordre à cause d’une mine d’or exploitée par une société minière dénommée «Kouroussa Minning».

L’un des manifestants joint au téléphone, explique ce qui s’est passé à Kouroussa : « Nous avons terminé les études, pas d’emploi et le seul endroit où nous venons chercher de quoi manger (mine d’or, ndlr), les militaires nous empêchent d’y accéder. Or, ces militaires même exploitent la zone sans aucun contrôle. La semaine dernière nous avons manifesté pour les mêmes causes. Les sages sont intervenus promettant de dire au gouverneur de la région de nous laisser travailler. Ce samedi, nous sommes allés travailler dans la même mine. Les militaires ont réagi avec des gaz lacrymogènes, des tirs de sommation. C’est ainsi que tous les miniers ont envahi les rues de la ville. Donc la manifestation continue jusqu’à satisfaction de nos revendications. Pour le moment, il n’y a pas de marché, pas de circulation, ni d’administration. »

Lors de cette manifestation, le domicile du préfet Souleymane Keita, a été attaqué par les manifestants causant d’énormes dégâts considérables ainsi que le domicile privé du maire situé au quartier Sandô, rapporte notre interlocuteur. Le préfet, quant à lui, dit-il, se trouve sous escorte au camp militaire de Kouroussa. Il a fallu l’arrivée des renforts de Kankan avec 4 pick-ups pour que les manifestants puissent être dispersés.

De nombreux blessés, dont il est difficile pour l’heure de donner le nombre exact, ont été conduits à l’urgence de l’hôpital préfectoral de Kouroussa.

Correspondant régional.

Facebook Comments Box