Guinée/Société : L’ONG MDT plaide à ce que la peine de mort soit abolie dans la nouvelle constitution

0
99
A l’occasion de la Journée Internationale contre la peine de mort célébrée, dimanche 10 octobre 2021, l’ONG Mêmes Droits pour Tous (M.D.T), a animé un point de presse, lundi 11 octobre 2021, à Conakry, au cours duquel le Directeur Exécutif de ladite ONG, Me Frédéric Foromo Loua, a mis l’accent sur l’état de la peine de mort en Guinée. 
Dans son intervention, Me Frédéric Loua, a fait savoir que l’objectif de ce point de presse est de faire un plaidoyer pour la ratification du 2ème protocole facultatif au pacte international relatif au droit civil et politique visant à abolir la peine de mort de façon universelle.
Selon lui, la Guinée a ratifié le pacte international relatif au droit civil et politique et, elle a ommis la peine de mort dans son dispositif répressif c’est-à-dire qu’il n’y a pas de raison qu’on ne puisse pas aller vers la ratification de ce 2ème protocole pour que la Guinée se conforme véritablement à ses engagements internationaux et qu’on puisse inscrire de façon indélébile l’abolition de la peine de mort dans la nouvelle constitution qui va être rédigée et soumis à un référendum.
Plus loin, le conférencier a indiqué, qu’ils entameront des plaidoyer, des sensibilisations et la rédaction d’avant projet des lois soumis à l’analyse des cadres au niveau du ministre de la Justice éventuellement apportée au conseil des ministres pour que ce conseil adopte  ces textes et qu’il soit transmis à l’Assemblée Nationale (AN).
« Ou bien, saisir directement les députés avec cet avant projet de textes que nous allons rédigé pour qu’en fin qu’on puisse véritablement inscrire cela dans la constitution pour abolir de façon expresse la peine de mort dans le code pénal guinéen », a-t-il expliqué.
Pour clore, Me Frédéric Loua, a ajouté qu’ils encouragent les nouvelles autorités à organiser une transition apaisée, à réformer les textes conformément aux engagements internationaux de la Guinée, à remettre au cœur du programme de refondation la question des droits de l’homme et la lutte contre l’impunité pour que justement la Guinée ressorte de cette transition réunit, réformer et prête à aller vers un développement harmonieux pour  l’ensemble des guinéens.
Oumar Kéïta
Facebook Comments Box