Guinée : L’analyse de Louda Baldé sur la situation socio-politique

0
119

Ce samedi 19 0ctobre 2021, le président du Parti de l’Unité et du Renouveau (PUR), Louda Baldé nous a accordé une interview au cours de laquelle il a parlé de la situation évolutive de son parti PUR. Par la même, il s’est prononcé sur la nomination du nouveau premier ministre de la transition, Mohamed Béavogui.

Voici ci-dessous l’intégralité de l’entretien !

Oeildupeule.info : Votre réaction sur la nomination du premier ministre ?

Louda Baldé : Comme tout le monde, nous avons appris la nomination de M. Mohamed Béavogui au poste de premier ministre, chef du Gouvernement à travers la RTG.  Nous encourageons le CNRD d’aller de l’avant. D’ailleurs, le colonel Mamady Doumbouya, le président de la République n’a pas manqué de manifester cette volonté de donner aux Guinéens un espoir de vivre dans un Etat responsable dès la prise du pouvoir, le 05 septembre 2021. Sa première adresse a été un message d’unité nationale et son engagement de mettre fin à l’impunité.

En se basant sur ces premiers actes posés par le CNRD, nous avons la confiance que le premier ministre va aussi joindre les actes à la parole afin d’avoir une transition apaisée et réussie dans le sens qu’ils vont placer les Institutions en avant comme a été recommandé par PUR.  Déjà, le chef de l’Etat a aussi annoncé que les élections vont commencer par les quartiers, les communes, les législatives pour clôturer avec la présidentielle.

Donc, nous les invitons et les encourageons à créer des Institutions fortes comme une constitution adoptée par tous les Guinéens. Également, une CENI représentative capable de nous mettre un chronogramme et un dispositif garantissant des élections libres et transparentes.

Bien que nous sachions que nous sommes en période de transition et on est peut pas dire qu’on s’attend à tout de ce Gouvernement mais au moins, une base de démocratie afin que le Guinéen puisse vivre en harmonie et en paix hormis l’ethnie, la religion et la race.  La bonne personne à la bonne place.

Nous encourageons le premier ministre à promouvoir l’emploi jeune, de faire en sorte qu’il y ait des actes qui pourront réunir tous les Guinéens autour de l’unité nationale et la paix.

Dire aujourd’hui que M. Béavogui ne connaît pas l’Administration guinéenne, ne veut rien dire aux yeux du PUR. Nous avons vu agir ceux qui connaissent l’administration qui ont plongé le pays dans l’impasse.

Le nouveau PM est une personne d’expériences par rapport à ce qu’il a vécu à l’extérieur et en Guinée. Il faut surveiller ses actes et l’accompagner pour ne pas que cette transition échoue. Parce que nous sommes tous concernés et nous avons le devoir de les accompagner avec la vérité, la sincérité et les bons conseils pouvant unir tous les Guinéens. Ce n’est pas parce que tu fais partie de son Gouvernement ou tu ne fais pas partie que tu vas essayer d’agir d’une façon ou d’une autre. L’esprit doit être positif.  L’essentiel est d’avoir   des Institutions fortes permettant une bonne sortie de transition à travers des élections libres et transparentes acceptées par la majorité des Guinéens.

Comment se porte aujourd’hui le parti PUR ?

Le parti de l’Unité du Renouveau (PUR) se porte bien. Nous allons lentement mais sûrement comme vous le savez jusqu’à présent nous n’avons pas reçu notre agrément. Les nouvelles autorités nous ont dit que ça était en bonne voie. On attend maintenant la formation du Gouvernement dans les prochains jours pour voir la suite. Franchement, l’espoir est grand avec ces nouvelles autorités qui sont plus pragmatiques. La libération des prisonniers politiques est une évidence. Ce dossier même était plus lourd que la délivrance des agréments. Si la documentation est légale, tous partis qui ont soumis pour l’agrément, ont plus de chance d’être rétablis dans leurs droits.

A part ce retard, le PUR se porte bien et nous allons à la hauteur de nos moyens et de nos expériences. Nous nous installons petit à petit au niveau du territoire national et à l’international. La preuve, les jeunes qui voulaient adhérer au PUR m’ont suggéré de venir au Canada pour installer le bureau fédéral qui va représenter l’ensemble des militants et sympathisants du parti. C’est dans ce contexte que j’ai effectué ce voyage pour rentrer en contact avec les nouvelles autorités ici au Canada et aussi installer le bureau fédéral du parti PUR pour ce qui est de l’Amérique du Nord, Canada et les Etats Unies.

Au PUR, nous espérons que les gens adhèrent par rapport à l’objectif du parti et par rapport au projet de société. C’est ce que nous souhaitons et on n’est pas tous obligés d’aller en parti politique, s’ils ne veulent pas, certaines personnes peuvent aller en association, en ONG. Nous les encourageons à être juste actif pour leur pays.

Mais s’ils pensent faire la politique, la porte du PUR est grandement ouverte. Qu’ils viennent, qu’ils apportent leurs expériences tout en se rappelant qu’un parti politique est un ensemble d’idéaux autour de d’un idéal que chacun apporte afin qu’on puisse s’en sortir ensemble. Le Parti de l’Unité du Renouveau est ouvert à tout le monde, toute la jeunesse guinéenne et toutes les femmes.

Votre regard sur la classe politique guinéenne ?

Comme l’a dit le colonel Mamady Doumbouya à l’occasion des concertations nationales pour une transition inclusive et apaisée avec les partis politiques, il a rappelé tout un chacun que tu sois ancien parti, nouveau, grand ou petit, il a dit non seulement les partis politiques, les militaires, toute la société guinéenne, que nous avons échoué sur notre politique parce que chaque organisation a une politique en tant que telle.

C’est pour dire qu’Il faut que les politiques changent, changent dans le bon sens qui puisse permettre à l’ensemble des Guinéens de profiter des richesses de la Guinée. De mettre nos différends de côté en faisant savoir qu’un parti politique ce sont les chemins. Vous savez que l’objectif est le même qui est de faire rayonner la Guinée. Nous appelons tous les partis politiques à avoir ces genres d’idées pour que nous puissions nous en sortir parce que la Guinée nous appartient et que nous avons intérêts que ce pays rayonne sinon nous allons encore vivre des périodes de trouble qu’on ne souhaite pas.

Avez-vous un message à l’endroit de vos militants ?  

Aux militants et sympathisants du PUR, dont le nombre ne cesse d’augmenter du jour au lendemain, je les remercie et les appelle à continuer la mobilisation.  Il faut serrer la ceinture dans le sens de l’installation du parti d’une base.

Nous avons bon espoir que notre parti sera rétabli dans son droit pour obtenir notre agrément.  Nous allons nous préparer dès maintenant pour les élections parce que le président de la République, le colonel Mamady Doumbouya nous a donné les couleurs que ça va commencer par les quartiers, les communes, les législatives et enfin, les présidentielles.

Donc, l’élection se prépare dès maintenant, il faut qu’on se prépare conséquemment. Moi, je suis actuellement au Canada dans le cadre de cette préparation. Nous les encourageons à aller de l’avant car le parti a une feuille de route, un plan d’action bien établi.

Une interview réalisée par Aboubacar II Sylla 626 00 74 79

Facebook Comments Box