Guinée/Éducation : La 2eme édition du  »Prix de l’Excellence du mérite lancée

0
102

L’ONG École  d’Excellence pour Tous (EET), a animé une conférence de presse, ce jeudi 25 février 2021 à Conakry dans le cadre de l’organisation de la 2ème édition du  »prix d’excellence du mérite » des élèves des établissements publics. L’objectif visé de ladite ONG est de promouvoir l’excellence dans les établissements publics.

D’entrée de jeu, la présidente l’EET madame Assa Genéviève, a indiqué qu’elle a constaté que l’écart qui est entre les établissements publics et les établissements privés en Guinée, est tellement grand qu’il n’y a pas d’émulation pour ces élèves du public de prendre aussi soins d’eux pendant les examens de fin d’année.

<<Donc cette ONG sélectionne les meilleurs élèves des établissements publics, et essaie de leurs récompenser devant toutes les personnalités.

Toutes les adverses que nous avons en tant que épouse de diplomate, on les mets à profit au niveau de ces enfants. C’est-à-dire les partenaires qui nous accompagne essaient d’apporter quelque chose>>, soutien-t-elle.

Selon elle, cette 2ème édition du  »Prix d’Excellence » regroupe les 5 communes de quelques lycées de Conakry dont le lycée Sonfonia, le lycée 2 octobre, le lycée Coléyah, le lycée Ahmed Sékou Touré, le lycée Bonfi et le lycée Donka. Les six lycées sont concernés. Ce sont les résultats de fin d’année des meilleurs de chaque lycée qui sont sélectionnés.

Les sélections sont dues simplement au travail fournis de chaque élèves en fin d’année. Par exemple un élève qui a 17 à 18 de moyenne dans son établissement, il fait la fierté de sa famille. Logiquement au niveau du public, il n’y a pas d’initiative parce que je me suis dis, si ces enfants-là ont obtenu une grosse moyenne, on peu aussi faire quelque chose pour mieux les encadrer pour être les cadres de demain pour l’Afrique.

Poursuivant, notre interlocutrice a mentionné, qu’aujourd’hui quand nos chefs d’État parlent de la relève de demain, elle pense que cette relève de demain doit se préparer maintenant. On ne doit pas seulement regarder le gouvernement apporter des actions. Chacun de nous peut aussi apporter des actions.

A rappelé que la première édition  qu’ils ont fait au centre culturel Franco-guinéen le 29 juin 2019 a confronté trois lycéens dont un du lycée de 28 septembre de Kaloum, le lycée 1er mars de Matam et comme s’était la première édition on a associé le lycée Sainte Marie.

<<On a eu près de 200 nominés, et les premiers des nominés ont eu des ordinateurs portables y compris les provisions. e pense que cette ONG essaie de faire ce qu’elle peut au niveau du système éducatif guinéen. Donc on demande à toute la presse de nous accompagner et toutes les bonnes volontés de nous accompagner le samedi 27 février 2021 à l’hôtel Kaloum à partir de 14 heures>>, conclut-elle.

Oumar Kéïta 

 

Facebook Comments Box