FÉGUIFOOT : LE CANDIDAT BOUBATRY  FUSILLE LA COMMISSION D’ÉTHIQUE ET LA LIQUIDE

0
68
Le combattant candidat de l’AS Kaloum,Aboubacar Touré ne lésine pas sur les arguments juridiques pour mener son noble combat de conquête de la fédération.Ayant appris qu’Antonio a réussi à mettre Tham Camara et sa bordélique commission d’éthique dans la poche avec les dollars de la fífa dérobés à la fédération pour valider la candidature du président sortant illégalement et invalider tout aussi illégalement la sienne, le bombardier Boubatry a sorti la grosse artillerie pour clouer ces plaisantins au sol.
Son courrier d’hier lundi ci-dessous a coincé Tham et sa bande a tel point qu’ils étaient obligés de jeter l’éponge,fuyant et abandonnant même leurs prérogatives statutaires. Le fait de renoncer à son pouvoir statutaire,article 33; 2 des statuts qui dispose : # Le président, le 1er vice-président et les membres ordinaires du comité exécutif sont élus par l’assemblée générale par poste.ILS DOIVENT,AVANT CHAQUE ÉLECTION OU POTENTIELLE RÉÉLECTION,FAIRE L’OBJET D’UNE ENQUÊTE D’HABILITATION QUI SERA EFFECTUÉE PAR LA COMMISSION D’ÉTHIQUE. #, est condamnable.Statutairement,tout candidat qui ne bénéficiera pas comme le stipulent les statuts,d’une enquête d’habilitation de la commission d’éthique et qui porterait plainte aura raison. La commission de recours ou le TAS invaliderait invariablement les élections. La fífa n’a jamais demandé de violer les statuts.La fífa par contre n’exige que le strict respect des statuts qui sont clairs quant à qui doit réaliser les enquêtes d’habilitation.Le fait de se soustraire de ses responsabilités statutaires, la commission d’éthique met la fgf dans une position de fragilité, d’illégalité qui pourrait amener à invalider toutes élections issues de cette incongruité. Personne n’a demandé à la commission d’éthique de ne pas faire son boulot,de fuir ses prérogatives statutaires.Ce qui lui a été demandé c’est d’être juste.Ne pas avoir une position partiale dans les enquêtes. Ne pas favoriser un tel candidat par rapport à un autre,de lire et de dire le droit c’est tout.Maintenant si l’on se reproche des choses,qu’on a pas travaillé conformément aux dispositions statutaires ca c’est autre chose.
En tous les cas, le fait de refiler la patate chaude à la commission électorale toute acquise à la cause du candidat Souare ( Les membres avec à sa tête le nain corrompu de Koita Aboubacar auraient été grassement rémunérés par Antonio avec l’argent de la fgf ( corruption ) pour valider sa candidature irrecevable statutairement), laisse peser des soupçons de petits arrangements intéressés. Mème Toto comprend cela.
Un observateur averti du milieu sportif déclare « Ces élections de la fédération, avec tout ce qui s’y passe d’incongruité ne trouveront leur épilogue qu’à l’ONU à NEW YORK. » Voilà qui est bien dit.
Facebook Comments Box