Dans le souci d’unifier les différentes  associations des femmes des 5 communes de Conakry, la ministre de la Promotion Féminine de l’Enfance et des Personnes Vulnérables Aicha Nanette Conté, a pris contact mercredi 05 janvier 2022 à la mairie de Ratoma, avec les présidentes des différentes associations de femmes de ladite commune.
Objectif, travailler en collaboration avec les différentes associations de femmes des communes de Conakry dans le but de subvenir aux préoccupations majeures des femmes à travers le département en charge de la Promotion Féminine de l’Enfance et des Personnes Vulnérables.
Dans son discours de circonstance ,  le maire par intérim de la commune de Ratoma Alpha Oumar Sacko, a fait souligné  que cette visite de la ministre Aicha Nanette Conté, est une prise de contact avec les braves dames de la commune de Ratoma.
Pour lui, c’est l’expression de leur dire qu’elle est prête à cette solidarité dont elle est responsable. «  La solidarité gouvernementale à l’ensemble des femmes et aux personnes vulnérables précisément aux enfants. Bref à la quintessence de la population de Ratoma ».
De son côté, madame Nanette Conté s’est réjouie de la mobilisation des présidentes des différentes associations de femmes de Ratoma.
Selon elle, certes qu’elle soit la ministre de la Promotion Féminine de l’Enfance et des Personnes Vulnérables  mais, a n’a pas que les cadres de son cabinet avec lesquels elle doit travailler.
« Ces braves femmes qui sont dans les communes, les quartiers, les secteurs, dans les zones les plus reculées, sont aussi membres de ce cabinet, membre de ce département. Nous devons nous donner la main. Et pour se faire, il faut qu’on se connaisse. Il faut que les femmes de Ratoma sachent qui je suis réellement, qu’elles sachent que je suis une personne ordinaire comme toutes les femmes de Guinée. Donc c’est pour cela que je suis venue à leur rencontre, à leur écoute pour qu’on puisse échanger parce que nous sommes appelées très prochainement à travailler ensemble », soutient-elle.
Poursuivant, madame  Aicha Nanette, a notifié qu’elle a rencontré des femmes qui ont adhéré aux idéaux de la transition, qui ont accepté le président de la République colonel Mamadi  Doumbouya mais également le premier chef de gouvernement Dr. Mohamed  Béavogui.
Pour sa part, la porte-parole des femmes de Ratoma Hadja Mariama Sow, a mentionné que la femme est le point nodal de la société. Parce que selon elle, c’est la femme mère, c’est elle qui met au monde un enfant et qui l’éduque.
« C’est-à-dire du premier jour du fœtus jusqu’à l’âge de 7 ans au moins. C’est nous qui apprenons à l’enfant à marcher, à parler et à tout faire. Donc cela veut dire que si nous donnons une mauvaise éducation à un enfant, il devient un délinquant. Nous avons demandé aux femmes d’être solidaires, croyantes parce que nous avons la chance en République de Guinée d’être tous des croyants. Si vous n’êtes pas musulman vous êtes chrétien », dit-elle.
Pour terminé  Hadja Mariama Sow, a laissé entendre  qu’elle regrette de la manière dont elles ont reçu la ministre parce que selon elle, c’est la nuit d’hier qu’elles ont été informées. C’est dans ce cadre qu’elles lui ont lancé un appel qui est celui d’accepter de revenir dans la commune de Ratoma sur invitation des femmes de ladite commune.
Oumar Kéïta
Facebook Comments Box