Dans une déclaration rendue public ce samedi 15 Janvier 2022 à Conakry, les Fédérations Patronales Membres du Conseil National du Patronat (CNP) ont déploré les agissements claniques et discriminatoires de quelques individus au sein des Organisations Patronales en Guinée. Pour ces membres, ils se désolidarisent des déclarations faites par un groupe d’individus, le vendredi 14 Janvier 2022, devant le chef de l’Etat au nom d’un patronat unifié.

Voici le contenu de ladite déclaration

Les Fédérations Patronales Membres du CNP-Guinée, en Assemblée Générale Extraordinaire avec les Membres Bureau Exécutif, sous la Présidence de El hadj Mohamed Habib HANN (en Visio conférence), constatent avec regret les agissements claniques et discriminatoires de quelques individus au sein des Organisations Patronales en Guinée.

Le CNP – Guinée informe l’opinion nationale et internationale, qu’il n’est pas solidaire des déclarations faites, le vendredi 14 Janvier 2022, devant le chef de l’Etat au nom d’un patronat unifié.

En effet, nous constatons avec regret :

Un dérapage dans la médiation en cours dans le cadre de l’unification des patronats de Guinée ;

L’exclusion du CNP-Guinée, unique composante démocratiquement élue et capable d’engager notre institution patronale sur la base des principes fondamentaux qui régissent les Organisations syndicales Patronales, dans la proposition transmise au président de la transition ;

Nous adhérons aux idéaux du CNRD de Refondation, de rassemblement pour le développement

Le CNP-Guinée, dirigé par Elhadj Mohamed Habib HANN, est composé de 41 fédérations patronales actives à date, nous avons également développé des partenariats de travail avec plusieurs institutions internationales dans le cadre de la promotion du secteur privé guinéen, nous avons également mobilisé plusieurs investisseurs pour financer des grands projets en Guinée, notamment dans les mines, l’agriculture, le transport et l’assainissement.

Nous voulons à cette occasion rappeler que la Guinée a, depuis 1959, ratifié les conventions 87 et 98 de l’Organisation Internationale du Travail à Genève.

L’article 2 de la convention 87, stipule : «Les travailleurs et les employeurs, sans distinction d’aucune sorte, ont le droit, sans autorisation préalable, de constituer des organisations de leur choix, ainsi que celui de s’affilier à ces organisations, à la seule condition de se conformer aux statuts de ces dernières. »

Nous croyons à la volonté de refondation des institutions de la République, par son Excellence Monsieur le Président de la Transition, le Colonel Mamady Doumbouya.

L’unification des organisations Patronales doit prendre en compte toutes les Organisations d’Employeurs sur le territoire national.

Il nous plait de rappeler, que les autorités ont fixé au 15 Février 2022, la date de dépôt de la proposition consensuelle des membres du nouveau Bureau du Patronat unifié de Guinée.

Notre souhait consiste :

A la mise en place d’une commission de réflexion et de travail composée des membres des quatre patronats, des représentants du Ministère de l’industrie et des Petites et Moyennes Entreprises, du Ministère du Travail et de la Fonction Publique.

Cette commission sera chargée de la rédaction des statuts et règlements intérieurs du nouveau Patronat Unifié en vue des Préparatifs d’un nouveau Congrès.

Le CNP-Guinée réaffirme sa volonté de participer à la vie sociale et économique de la Guinée, voilà pourquoi nous rejetons la déclaration du vendredi 14 Janvier 2022.

Vive le CNP-Guinée

Vive la Guiné

 

Facebook Comments Box