Entrepreneuriat : Mme Haba Élise Koivogui, compte organiser une journée carrière Katala »

0
87
La Commissaire Générale du Comité d’Organisation Katala 224 a bien voulu nous accorder un entretien au cours duquel elle nous a étaler de la cinquième édition de cette cérémonie du sacre de récompense aux différents lauréats.
Dans cet entretien elle nous parlé de ces difficultes la dénomination du mot Katala, Mme Haba Élise Koivogui a aussi évoqué son engagement pour l’organisation de la journée carrière Katala mais aussi et surtout sur les perspectives qu’elle attend mener en faveur de la jeunesse guinéenne.
Lisez…
Bonjour Madame présentez vous à nos lecteurs ?
Je suis Mme Haba Élise Koivogui Commissaire Générale Associée du Comité d’organisation KATALA 224.
Pourquoi le nom Katala et d’où est venu l’idée ?
D’accord l’idée est venu d’un constat de la définition de la jeunesse du mot réussite à la réussite.Pour le jeune guinéen la réussite est d’avoir beaucoup d’argent.Donc nous à notre niveau on s’est dit c’est complètement piegé et il fallait un peu éclairer en leur montrant des modèles de réussite qui ne sont pas nécessairement des gens qui ont des milliards ou à des grands postes nécessairement mais qui ont cas même réussi.Et la réussite ,c’est de fixer les objectifs et les apprendre. Alors,dans cette quête de mise en lumière de modèle de réussite,on s’est dit il fallait trouver un mot qui peut définir à ce modèle de réussite ainsi, le mot « Katala » est celui là qui est venu tout suite.C’est un mot « Soussou » qui se définit débrouillard, bosseur et persévérant. Donc Katala est pour désigner les modèles de réussite.
On a remarqué plus des distinctions et se récompenses, comment vous faites ces critères de choix?
En faite depuis 2017, on travaille avec un cabinet de sondage qui travaille sur la base des critères en fonction de chaque catégorie.Et lorsque ce cabinet fait son sondage il nous remonte des informations sur les différentes catégories. Et chaque catégorie il y’a cinq (5) propositions, sur les cinq propositions nous on va avec trois premiers et ensuite, on a la possibilité d’aller voir  pour le 4 et 5 propositions. Et si jamais on a  accès et que la personne n’ ai’ pas envie de parciper au programme. Donc c’est comme ça que cela se présente.
Depuis la première édition quelles sont les difficultés que vous avez rencontré ?
La première difficulté est le  manque d’accompagnement parcequ’il y a moins en moins de sponsors et on sort cette année d’ailleurs ou aucun sponsor ne s’est manifesté. Mais vu que c’est une cause qui nous tient à cœur de le faire. Bien évidemment si on fait un évènement et on est pas un retour sur l’investissement notamment en terme de motivation on aurait arrêté le Katala depuis 2020.
Pour nous on peut rentrer dans les détails. Malgre la conjoncture, les crises sanitaires, et surtout les crises politiques et sociales , il y’a cas même des guinéens qui sont entrain de travailler et affichent des grands résultats. Donc ces personnes doivent être motivées, félicitées  et encouragées pourque ceux là qui se sont manifestés se réveillent et qu’ils viennent au boulot. Parceque quelque que soit la situation chaque personne doit être en mesure de s’adapter la solution et le travail qu’elle offre à la situation.
Quelles sont les innovations et perspectives?
Cette année par exemple on a touché les quatre régions naturelles de la Guinée  . Si les éditions précédentes on fait essentiellement les nominés à Conakry, cette année on a des nominés qui sont venus de Faranah,Kissisougou,Mamou,etc… comme pour dire que la réussite n’est pas seulement dans la capitale. En suite on a aussi renforcé le vote utile c’est à dire le vote du jury. Et à partir de cette année,ce vote représente 70% des lauréats. Aujourd’hui nous avons élaboré un plan de mise en œuvre d’une première journée carrière Katala qui va réunir toutes les entreprises Katala et, en face il y’a aura les étudiants  en cours d’étude mais aussi ceux des diplômés pour que dès après leur étude ils peuvent être utiles pour des entreprises. Pour nous, l’objectif de cette journée carrière est de faire dénicher les talents  des jeunes afin que ces jeunes puissent avoir leur première chance  à travers un stage de formation, emploi. Contrairement, tout ce qu’on fait comme forum entreprise pourque à la fin de notre journée carrière Katala on s’aura en mesure de dire on a offert 50 stages par lesquels on cible les personnes avec les entreprises auxquelles elles peuvent être intégrées. Ensuite, nous avons pour ambitionon de relancer le programme mentore Katala  qui consiste à faire mentorer un de nos lauréats ou nominés.
À ce niveau on aura un jeune ou deux jeunes en fonction de ceux  qu’ils veulent où de son profil ensuite on soumet un dossier à nos nominés.Donc l’objectif est de conseiller pendant un an afin de guider à ces personnes. En tout cas,ce sont les deux programmes que nous attelons dans la mise en œuvre de ces deux programmes parceque l’objectif pour nous est d’impacter la jeunesse partout elle se trouve.
Naby Camara
628166315
Facebook Comments Box