Culture: Papsi Killa du groupe Black Never Die revient en solo

0
473

Après plusieurs années d’absence sur la scène musicale urbaine guinéenne, le jeune Alpha Diallo alias Papsi Killa Luniko du groupe Black Never Die revient. Cette fois-ci, il compte revenir en solo qui selon lui ses éléments du groupe Black Never Die ne sont pas à son niveau et son contrat aussi était a terme.

Dans son intervention, l’ancien membre du groupe Black Never Die a tout d’abord affirmé les motifs de son départ dans le groupe.  » Mon contrat avec Black Never Die est épuisé et le contrat s’était 4 ans . J’ai travaillé pour le groupe vous n’êtes pas sans savoir qu’on a fait des tubes à succès, des morceaux à succès tel que « Give me Number, Sopandewa » et tant d’autres qui ont cartonné un peu partout en Guinée et partout en Afrique. Mon départ dans le groupe présentement je ne regrette rien. J’avais une mission de vie que je devais accomplir, donc j’ai pris de large.

Selon lui, ces amis du groupe ne l’aidait pas aussi à évoluer comme il voudrait.  » Ils ne me facilitaient pas la tâche d’évoluer comme je voudrais. Les membres du groupe tenaient tous à chanter et moi je n’étais pas là pour apprendre quelqu’un à chanter, moi je suis dans la musique c’est pour me faire de l’argent et vivre de ça. Ce qu’on a pas commencé au début on ne peut pas faire ça à la fin. Donc c’est un fardeau pour moi du coup je me suis retiré ».

Parlant de sa carrière solo, le concepteur de  » Sopandewa  » annonce un retour triomphal sur la scène urbaine musicale.  » Je gère ma carrière solo molo molo mais Dieu merci ça va, j’ai déjà fini le Taf( travail), j’ai des albums qui sont juste prêt à sortir. Si je suis là avec vous c’est pour annoncer à mes nombreux fans aux personnes qui aiment ma musique que je suis de retour sur le gamme, ça fait un bye mais je reviens dans l’arène ».

En outre, Papskilla estime qu’il est la pièce manquante de musique urbaine de Guinée.  » Je vois le game, mais je suis la pièce manquante de la musique urbaine de Guinée, il y a beaucoup d’artistes qui le savent, mais l’avenir nous le dira. Je reviens avec un single intitulé  » Wo Nama Wôyen » qui signifie ne parler pas beaucoup que je vais livrer dans les jours à venir. Avec ce tube j’espère que beaucoup de mes fans me reconnaîtront et ils vont aimer le son ».

Un mot sur le niveau du rap guinéen

Aujourd’hui le niveau du rap guinéen est un peu élevé, les gars taf bien, ils font tous de leurs mieux dans le rap guinéen. Je le dis sincèrement et ouvertement il y a beaucoup de rappeur ce qu’ils font c’est du déjà vu, rapper trop en français et tout je pense que ce n’est pas trop authentique. Mais je viens pour tout arranger.

Bourgeois Keita 

Facebook Comments Box