Le Syli National de Guinée a officié son matche d’entrée en lice de la C.A.N contre les Flammes du Malawie, outrageusement décimés par des cas de covid, au cours duquel la sélection guinéenne sous les auspices de son chef-d ’orchestre sociétaire de Liverpool, Naby Keïta, s’est imposée avec peine sur le score d’un but à zéro.

À cet effet, des commentaires fusent de partout, à la fois paradoxale, au sein de la presse locale pour décrypter cette victoire si étriquée du Syli : << L’équipe est à féliciter en premier lieu puisqu’elle a assuré l’essentiel en s’octroyant d’une manière pas si flamboyant les (3) trois points. Mais il faut aussi signaler que cette victoire ne devrait pas occulter les failles innombrables de cette équipe. On a l’impression que les joueurs, dans la majorité, ont du mal à assimiler ce nouveau système de jeu auquel Kaba Diawara y tient tant; il faut à un moment donné, que Kaba (sélectionneur) cherche à adapter le plan de jeu en fonction de l’adversaire comme le font d’autres au cours d’une rencontre>> a, au préalable analysé Kaba Kouyaté, journaliste sportif à la Radio Soleil.

Et de renchérir ce qui suit : << La Défense a été au abonné absent, elle a commis de nombreuses erreurs élémentaires qui auraient pu être fatales si l’équipe adverse avait fait preuve de réalisme, l’animation offensive n’y était pas, les attaquants qui sont : Kanté et Bayo ont, malheureusement été sevrés de ballons puisqu’il n’y avait pratiquement pas de relais, de transition entre le milieu et la ligne d’attaque. Espérant que l’équipe puisse monter en régime de manière progressive le long de la compétition, mais à cette allure, nous risquerons de couler contre les grosses cylindrées >> conclut-il.

Dans le même sillage, un autre confrère du groupe de presse Evasion, Mohamed Lamine Diaby, nous a aussi fait part de sa perception par rapport à cette victoire si étriquée du Sily de Guinée : << On a gagné certes, mais l’équipe a de sérieux problèmes dans le jeu, l’animation offensive n’est pas consistante, étant donné qu’il n’y avait pas de cohérence entre les compartiments de jeu. Au regard de toutes ces imperfections, le sélectionneur Kaba Diawara, devrait revoir ce plan de jeu proposé qui n’est pas conforme à l’effectif qu’il dispose, donc il (Kaba) devrait casser ce système de 5-3-2 et revenir sur le 4-4-2 ou 4-3-3 >> a-t-il suggéré.

Le même son de cloche est perceptible dans le décryptage du matche d’Aly Badara Akilla, journaliste

<< Il ne faut pas se voiler la face, la prestation de l’équipe est mitigée, on a obtenu les trois points certes, contre un adversaire limité, mais cette équipe est à refaire, elle n’a aucune certitude, aucune identité de jeu. Kaba devrait nécessairement changer ce système de défense à plat qui ne rassure point; à défaut, on aura du mal à s’en sortir contre les gros tels que le Sénégal qui est notre prochain adversaire >>.

bcmedias.org

Facebook Comments Box