Dans le cadre de la lutte contre la pauvreté en Guinée, les responsables du projet du développement rural intégré Gaoual Koundara et Mali a, à travers le ministère de l’agriculture et de l’élevage ont ténu ce lundi 27 décembre 2021 dans un réceptif hôtelier de Conakry son atelier de validation et du plan de travail sur le budget annuel 2022. Cette cérémonie présidée par M.Mamoudou Nagnalen Barry, ministre de l’Agriculture et de l’Elevage à ses côtés le coordonnateur du dit projet M. Mohamed Saïd Fofana et de nombreux membres statutaires venus dans ces zones ciblées.

Faut-il rappeler que ce projet s’inscrit dans le cadre de la validation du plan de travail et du budget annuel 2022 du projet de Développement Rural Intégré Gaoual Koundara et Mali (PDRI/GKM). Ce projet PDRI/GKM est né de la volonté du gouvernement guinéen et de la banque islamique de développement, dans le souci d’apporter un appui significatif aux producteurs pour atteindre des objectifs du développement durable..

Pour le coordonnateur De. Mohamed Saïd Fofana, a au cours de son intervention affirmé que la validation de ce PTBA permettra d’avoir un outil de planification et de contrôle sûr en vue d’une exécution correcte des différentes activités planifiées pour l’année 2022. »Comme vous l’avez constaté dans la salle tous les partenaires et bénéficiaires sont présents. C’est un contrôle du projet d’appui et de l’unité de gestion ce sont les bénéficiaires. Nous attendons ence qu’ils nous valident de ce document, une fois que le budget est validé, ça deviendra notre projet phare pour l’année 2022″, a-t-il souligné.

Parlant de son objectif, Dr. Mohamed Saïd Fofana a expliqué que l’objectif de ce projet est de diminuer les difficultés agricoles dans les régions. Ce sont les objectifs globaux et nous avons les objectifs spécifiques qui se résument à 1.100 hectares d’aménagement permettant de couvrir 167 kilomètres de pistes rurales. Nous avons pour ambition de construire des magasins de l’approvisionnement en semences etc…

À terme le projet doit créer un emploi pour 20.000 personnes notamment des jeunes et des femmes. « Vous remarquerez dans ce BTBA nous engageons maintenant de passer à la vitesse supérieure qui est axée sur les infrastructures et des aménagements sur les constructions des bâtiments et des pistes appuyées sur la production agricole. Donc , nous entamons la vitesse supérieure du projet cette année qui s’élève à plus 130 milliards de francs guinéens soit 50% du budget du projet . Si c’est adopté nous commencerons le projet dès le mois de février 2022. Déjà toutes conditions sont réunies ainsi que le rapport de validation de ce projet qui s’agira de valider pour les autorités compétentes et faire le BAO pour son lancement officiel », souhaite-t- il

Ouvrant les travaux, Mamoidou Nagnalen Barry, quant à lui remercié les organisateurs pour la tenue de cet événement, pour lui, » ce comité de pilotage est un évènement important pour nous,parceque ça concerne un projet pertinent et grande taille pour l’ensemble du secteur agricole. Nous sommes là au nom du Président de la République Col Mamadi Doumbouya et de son gouvernement dirigé par le premier ministre Dr. Mohamed Beavogui pour venir discuter avec l’unité de gestion du projet sur le plan annuel pour l’année 2022 et sur la base de leçon tirée sur l’année 2021.

« Ce projet est très important pour nous, parce que ça concerne une zone relativement frappé par la pauvreté et il est ciblée par les denrées alimentaires de première nécessité notamment le riz,le maïs, c’est un projet de grande priorité par le ministère. C’est aussi le projet de grande consommation dont la production pourrait générer pour des familles qui sont très vulnérables pour le pays, précise Gnalen Barry.

Dans un langage Franc, le ministre Gnalen Barry a soutenu  » qu’Aujourd’hui tous les projets sont intéressants et on veut s’assurer que les projets sont gérés de façon efficace et que les décaissements atteints au niveau souhaité. Je suis convaincu et la coordination que nous sommes en train de mettre en place au niveau du ministère ainsi que les engagements que nous sommes en train de mettre place seront respectés. Et aujourd’hui l’objectif que nous souhaitons est que les projets soient adoptés au bénéfice de nos populations. Donc le BTA qui sera adopté sera pour les populations et pour le paysannat et nous sommes sûrs qu’il sera adopté au bénéfice des populations guinéennes.

Naby Camara

628166315

Facebook Comments Box